Les étapes pour aller vers le conseil

C’est ce que la phase de réduction des couts et de libération de ressource va permettre de financer.

1.    Connaitre ses clients et leurs besoins

L’arrivée de nouveaux acteurs et de nouvelles technologies sur le marché, (les sites de comptabilité en ligne, entre autres) modifie en profondeur les comportements des clients. Ils peuvent maintenant connaitre l’offre et les tarifs d’autres cabinets, comparer et évaluer l’image et capacité du cabinet. Les clients deviennent aussi plus exigeants et plus volatiles. « 30% des clients ont été démarché par un autre expert-comptable que le leur « (Chronique de Christian Barbaray dans www.actuel-expert-comptable.fr). Ils attendent aussi d’autres prestations pour accompagner le développement et la réussite de leur entreprise, la gestion de leur avenir personnel.

Au-delà de la problématique des couts,  faut revoir l’organisation, et trouver des solutions technologiques innovantes pour assurer une communication riche entre le client et le cabinet tout au long du cycle de vie du client.

Cela permettra de faire passer une nouvelle image, plus en accord avec les attentes des clients, de recueillir les besoins et demandes, de mesurer les écarts entre ces derniers et l’offre du cabinet, de communiquer efficacement.

Les logiciels de CRM (Gestion de la Relation Client) sont utilisés pour assurer ce suivi et gérer le plan d’action qui va s’en suivre.

La plupart des logiciels professionnels de comptabilité possède un module CRM. Ils ne sont tous pas de qualité égale.

2.    Préparer ses collaborateurs

Les collaborateurs feront réussir ou non le changement. Ils doivent être motivés et capables de s’impliquer dans la mutation. Ils doivent être parfaitement à l’aise dans l’utilisation des nouvelles technologies.

3.    Changer l’image du cabinet

L’image du cabinet doit passer de celle de « cabinet comptable » à une image moderne, et conforme aux attentes des clients. L’image doit véhiculer la compréhension de l’entreprise, et doit proposer les prestations en rapport avec les problématiques actuelles des entreprises et de leur dirigeant. Le site sera l’un des vecteurs essentiels de ce changement d’image.

4.    Proposer les supports aux missions de conseil

Les missions de suivi d’activité utilisent en grande partie les informations issues de la comptabilité et des budgets.

Les budgets doivent être préparés directement sur le site avec des outils spécifiques, les tableaux de bord reprenant les informations comptables et budgétaires, tant pour le suivi de l’exploitation que pour celui de la trésorerie.

L’expert n’a plus alors qu’à commenter périodiquement ces tableaux à ses clients.

La société Pilote Business propose un site pour les cabinets qui présentent l’essentiel de ces fonctionnalités.